[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Sjperse.org]
[L'homme]
[Œuvre]
[Critique]
[Recherche]
[Actualités]
[Bibliographie]
[Liens]
[La nouvelle anabase 5]
[La nouvelle anabase 6]
[La nouvelle anabase 4]
[Sjperse.org]
[L'homme]
[Œuvre]
[Critique]
[Recherche]
[Bibliographie]
[Liens]
[Nouveautés Juin 2017]
[Actualité éditoriale 2013]
[Recherche]
[La nouvelle anabase - Abonnement]
[La nouvelle anabase à paraître]
[Loïc Céry]
[Sjperse.org]
[Sjperse.org]
[L'homme]
[L'homme]
[Biographie]
[Biographie]
[Approches]
[Œuvre]
[Œuvre]
[Parcours]
[Parcours]
[Panorama]
[Voix]
[Critique]
[Critique]
[Hommage - TR1]
[Médias]
[Critique]
[Actualité éditoriale 2013]
[Recherche]
[Recherche]
[Recherche]
[Activités]
[Outils]
[Actualités]
[Actualités]
[Nouveautés Juin 2017]
[Communication]
[]
[]
[Actualité éditoriale 2013]
[Bibliographie]
[Bibliographie]
[]
[]
[]
[]
[]
[Liens]
[Liens]
[]
[Liens]
[]
[Communication]
[]
[La nouvelle anabase 3]
[La nouvelle anabase 1]
[La nouvelle anabase 2]
[Publications LNA]
[La nouvelle anabase - Abonnement]
[]
[]
[Communication]
[]
[Recherche]
[Activités]
[Outils]
[]
[Sjperse.org]
[]

Après quatre ans d’existence, le site Sjperse.org a donné naissance en 2006 à une revue littéraire, La nouvelle anabase, publiée aux Editions L’Harmattan. Sjperse.org est ainsi prolongé et complété par une revue d’études persiennes dont la vocation est d’aider à une diffusion large de la réflexion menée à propos de Saint-John Perse, expérience de lecture et de création, ou cheminement critique. Une nouvelle anabase pour une nouvelle ferveur, celle de la communion poétique et de l'en-avant que nous suggère l'œuvre incandescente de Saint-John Perse.

  

Mis à part l'abonnement (voir plus haut), vous pouvez vous procurer La nouvelle anabase au numéro, directement en commandant auprès du site (ci-dessous, en tarifs préférentiels), ou encore auprès des Éditions L'Harmattan ou des sites marchands. La nouvelle anabase paraît en moyenne une fois par an, bien que le rythme de parution soit irrégulier (possibillité de parutions bi-annuelles). Les parutions sont annoncées sur le site. Si vous vous abonnez à la Newsletter de Sjperse.org,  vous en serez informé en exclusivité, ainsi que des offres spéciales.         


  

Contributions - La nouvelle anabase est une revue d'études littéraires à comité de lecture (Michèle Aquien ; Colette Camelin ; Pierre Brunel ; Christian Rivoire, Esa Hartmann ; Loïc Céry). Vous pouvez adresser vos propositions d'articles uniquement par mail à l'adresse de la revue : lna@sjperse.org

SOMMAIRES DÉTAILLÉS

ET ACHAT EN LIGNE

  

"Fondation de la ville" - Préface du premier numéro de La nouvelle anabase (février 2006), présentation générale de la revue et de sa ligne éditoriale.

France Culture, vendredi 6 mai 2011, Entretien avec Loïc Céry dans l'émission "À plus d'un titre", à propos de La nouvelle anabase.

  

À propos de La nouvelle anabase 


  

LA RECHERCHE, LA DIFFUSION

_______________________________________________


> LA REVUE : La nouvelle anabase, Revue d'études persiennes

Toute reproduction du contenu du site est libre de droit (sauf en cas d'utilisation commerciale, sans autorisation préalable), à condition d'en indiquer clairement la provenance : url de la page citée, indication de l'auteur du texte.

  

© 2014 Saint-John Perse, le poète aux masques (Sjperse.org / La nouvelle anabase). Site conçu, écrit et réalisé par Loïc Céry.

  

Saint-John Perse                     


L'homme                                   

L'œuvre                         

La critique         

La recherche

Bibliographie

Liens

  

L’actualité essentielle des études persiennes en 2007 fut marquée par la présence d'œuvres de Saint-John Perse au programme de l’Agrégation de Lettres. Un numéro spécial de la revue est paru à cette occasion en novembre 2006 (N°2) : un collectif consacré à un parcours critique autour de ces œuvres désignées au programme du concours.

N° 1 - Février 2006

Le N° 1 de la revue, paru en février 2006, a marqué le lancement du titre, avec des contributions d’écrivains de renom (Patrick Chamoiseau, Kenneth White, Ernest Pépin, Claude Vigée), le bilan de débats critiques importants ainsi que des études herméneutiques. Un premier numéro qui dit bien l'identité de cette revue nouvelle : la ferveur.

N° 3 - Novembre 2007

N° 2 - Novembre 2006

Depuis avril 2011, la revue s'est enrichie d'une nouvelle déclinaison, destinée à accuellir l'édition d'essais autonomes, conformes à l'idéal d'un renouvellement du discours critique porté sur l'œuvre de Saint-John Perse : "Les Publications de La nouvelle anabase" dessinent un nouvel espace éditorial dévolu à l'apport de propositions critiques significatives dans le commentaire de Saint-John Perse.


  

ABONNEMENT ET OFFRES SPÉCIALES

N° 4 - À PARAITRE en 2014

N° 6 - Décembre 2010

N° 5 - Octobre 2009

Le N° 6 (décembre 2010) est en grande partie consacré au cinquantenaire du Prix Nobel de Saint-John Perse, que le site et la revue ont commémoré le 4 décembre 2010 à la BnF. Le numéro renoue avec la structure tripartite du N° 1 ("Anabases littéraires" ; "Amers de la critique" ; "Chroniques herméneutiques").



  

Le N° 4, numéro manquant de lé série pour le moment (les deux numéros suivants sont parus préalablement à sa sortie en librairies) paraîtra en février 2011. Livraison spéciale, qui livre les conclusions critiquesd'une recherche approfondie effectuée à partir des récentes découvertes de Christian Rivoire quant à la genèse de Vents.



  

Le N° 5 (octobre 2009) est entièrement consacré à la question de la traduction de l’œuvre de Saint-John Perse, : un renouvellement des approches de ce domaine de la transmission et de la diffusion de l'oeuvre. La parution de ce N° 5 de la revue a fait l'objet d'une rencontre, à la Maison de l'Amérique latine à Paris, au mois d'octobre 2009.



  

Pour son troisième numéro (novembre 2007), la revue a accueilli les actes augmentés d’un colloque international qui s’était tenu en Tunisie en avril 2004, co-organisé par l’Université de Tunis et Sjperse.org : « Saint-John Perse : Atlantique et Méditerranée »), dont les contributions avaient été préalablement diffusées sur le site.