[logiciel creation site] [creation site web] [creation site internet] [Panorama]
[Manuscrit]
[Aventure]
[Mots]
[Modernité]
[Pierre Oster]
[Questions de métrique]
[Premiers poèmes]
[Guadeloupe]
[Sjperse.org]
[L'homme]
[Œuvre]
[Critique]
[Recherche]
[Bibliographie]
[Liens]
[Nouveautés Janvier 2015]
[Actualité éditoriale 2013]
[Recherche]
[La nouvelle anabase - Abonnement]
[La nouvelle anabase à paraître]
[Loïc Céry]
[Sjperse.org]
[Sjperse.org]
[L'homme]
[L'homme]
[Biographie]
[Biographie]
[Approches]
[Œuvre]
[Œuvre]
[Parcours]
[Parcours]
[Panorama]
[Voix]
[Critique]
[Critique]
[Hommage - TR1]
[Médias]
[Critique]
[Actualité éditoriale 2013]
[Recherche]
[Recherche]
[Recherche]
[Activités]
[Outils]
[Actualités]
[Actualités]
[Nouveautés Janvier 2015]
[Communication]
[]
[Actualité éditoriale 2013]
[Bibliographie]
[Bibliographie]
[]
[]
[]
[]
[]
[Liens]
[Liens]
[]
[Liens]
[]
[Communication]
[]
[]

Les premiers poèmes

______________________________________________________________________________________________________________


  

Toute reproduction du contenu du site est libre de droit (sauf en cas d'utilisation commerciale, sans autorisation préalable), à condition d'en indiquer clairement la provenance : url de la page citée, indication de l'auteur du texte.

  

© 2014 Saint-John Perse, le poète aux masques (Sjperse.org / La nouvelle anabase). Site conçu, écrit et réalisé par Loïc Céry.

  

Saint-John Perse                     


L'homme                                   

L'œuvre                                     

La critique         

La recherche

Bibliographie

Liens

  

MISE EN LIGNE DE LA VERSION COMPLÈTE

DE CETTE PAGE PROCHAINEMENT

Germination de l'imaginaire et dispositif éditorial


Toute œuvre littéraire d'importance implique toujours une période de balbutiements dans laquelle les repères de l'imaginaire qui se déploira plus tard n'en sont encore qu'au stade d'une germination parfois hésitante, et souvent significative des fruits à venir. Pour ce qui est de l'oeuvre poétique de Saint-John Perse, dont on connaît le "parfait agencement" qui ressort du volume des Œuvres complètes de la Pléiade, il faut avouer que cette période de la naissance du poète à lui-même n'est pas sans poser quelque problème, surtout de "représentation" de l'itinéraire créateur soumis au lecteur. Bien sûr, Perse ayant pris en charge lui-même l'élaboration et la composition du volume, ne pouvait ignorer la difficulté dans une telle édition, de faire apparaître sa poésie comme une génération spontanée indépendante des tâtonnements caracéristiques des tout débuts. Il a donc pris soin de disposer, dans cet ensemble compact, de rares traces, soigneusement choisies d'ailleurs, de ces premiers essais, disposées bien entendu en dehors du corpus des "oeuvres complètes" proprement dites. Il s'agit de textes de jeunesse présentés pour authentiques, au sein du corpus en prose, de la correspondance et des notes : respectivement, Désir de créole, Des villes sur trois mode, L'animale, Cohorte, et L'incertain.

Mais la question de ces "premiers poèmes" serait trop simple si elle se restreignait à cette seule position des textes, en marge du corpus des oeuvres complètes. Avec Saint-John Perse, les choses ne sont jamais aussi simples, et la question se complique, mais devient également vite plus qu'intéressante quand, à s'y pencher de plus près, on s'aperçoit que mis à part de réels poèmes de jeunesse, ces cas recouvrent à la fois des textes retouchés bien plus tard, dans le souci d'une disposition au sein de la correspondance, et d'autes créés de toutes pièces, dans une sorte de mise en scène fictive de l'enfance et de la jeunesse (c'est le cas de Cohorte, comme on le verra). De sorte que ces "premiers poèmes", dans la position qu'ils occupent dans le volume de la Pléiade, ou même hors du volume, prolongent bien le geste de représentation voire de scénarisation dont relèvent les Œuvres complètes et c'est en vertu des recoupements d'ordre ohilologique opérés par certains critiques que l'on est aujourd'hui à même d'en retracer. Chacun d'entre eux relèvent à ce titre de tout un dispositif de remaniements, de réécriture, de composition, dans le but d'en assumer ou d'en renier la paternité. En fonction de leurs périodes d'écriture, ces textes annoncent les poèmes publiés, ou s'en éloignent au contraire, mais demeurent des balises à prendre en compte dans la genèse d'un style. Le cas de Cohorte, à n'en pas douter, échappe à ces caractéristiques, et nous replonge plutôt dans la problématique de la mise en place du corpus des oeuvres complètes.